Ayurvéda

« Ce que la chenille prenait pour la fin n’est que la naissance du papillon » Lao Tseu

Définition

La médecine ayurvédique est une des plus anciennes médecines au monde, encore pratiquée de nos jours. Elle nous vient d’Inde et permet un abord global de la santé, à travers une hygiène de vie simple et naturelle. Le mot vient du sanskrit qui signifie « science des âges (de la vie) ».

A l’instar de l’homéopathie, c’est un art holistique qui permet d’équilibrer le bien-être de l’individu, en se basant sur les 5 éléments.

5 éléments & 3 doshas

Les 5 éléments sont, du plus grossier au plus subtil : la terre, l’eau, le feu, l’air et l’éther, ou akasha. Selon la médecine ayurvédique nous sommes tous constitués de ces 5 éléments, et l’excès ou la carence d’un ou de l’autre entraine des déséquilibres dans notre bien-être et atteint notre santé.

La médecine ayurvédique assemble ces 5 éléments en 3 combinaisons différentes, appelés dosha. Ces 3 doshas sont appelés Kapha, Pita et Vata.

Kapha est constitué de terre et d’eau
Pita est constitué de feu et d’eau
Vata est constitué d’air et d’éther.

Nous avons tous à notre manière un profil de doshas dominant à la naissance, par exemple vata pita, ce qui reste notre référence. Ce profil peut se déséquilibrer au cours de l’existence, par exemple avec un manque de pita ou un excès de kapha. La correction de ce déséquilibre permet au patient à retrouver son profil de naissance qui lui est spécifique et détermine son bien-être.

Hygiène de vie

C’est un des principes fondamentaux de la médecine ayurvédique.

Un des 5 éléments en excès peut entrainer un trouble : la médecine ayurvédique contrebalance les déséquilibres grâce à une hygiène de vie quotidienne, des massages, des plantes médicinales et une alimentation saine.

Docteur Burguiere consultation en micronutrion

L’hygiène de vie est le point d’orgue de la médecine ayurvédique : un mode de vie sain prévient les déséquilibres et l’installation de pathologies. La médecine ayurvédique est essentiellement préventive, selon l’adage que prévenir est plus facile que guérir.

Conseils en ayurvéda

Fabienne Burguière s’est formée à la pratique ayurvédique à Haridwar (Inde) au Santosh Puri ashram. Elle prône la philosophie et l’hygiène de vie ayurvédique mais ne soigne pas avec des remèdes ayurvédiques.